Accueil
Du même auteur :
Sommaire du N°055
NUMEROS PRÉCÉDENTS
THÈMES
- Armement
- Guerres
- Chômage
- Foulard et laïcité
- Faux amis
- Genres
- Exils et expulsions
- Luttes sociales
- Médias
- Patrons
- Science contre capital
- Sécuritaire
- Musique
- Livres
- Chroniques
- A l’arrach’
- Ecologie
- Chronique carcérale
- Santé
- Dessins
- Anthologie
- Courrier des lecteurs
- Fascisme

CQFD N°055


MÉDIAS

BHL : L’ANTISARKOZYSME EST UN ANTISÉMITISME

Mis à jour le :15 avril 2008. Auteur : Marie-Anne Boutoleau.

Bruno Guigue, sous-préfet de Charente- Maritime, a été démis de ses fonctions pour avoir manqué à son « devoir de réserve » [1] en publiant un texte critique envers Israël sur le site Oumma.org. L’occasion pour BHL de dénoncer le « fascisme rouge-vert-brun ». Once again.

Ô TOURMENTS DE L’ÂME ! Ô nuit blanche ! Dans Le Point du 27 mars 2008, Bernard-Henri Lévy raconte la torture morale que lui a infligée la découverte de ce pamphlet sous-préfectoral : « La nuit passe. L’affaire me trotte dans la tête. Car il n’y a pas qu’Oumma. Il y a le nom de l’homme qui, lui aussi, me dit quelque chose. Guigue… Sous-préfet Bruno Guigue… Je cherche dans mes souvenirs. Je sollicite l’ami Google. Et, très vite, cela me revient : mais oui, bien sûr ! le même Guigue qui, à mon retour du Darfour, avait donné au même Oumma un article particulièrement infect sur moi (ce qui n’est pas bien grave) et sur la tragédie des Darfouris (ce qui est, évidemment, plus sérieux). » Évidemment. « L’affaire » n’aurait sans doute pas mérité un « Bloc-notes  » béhachélien si Bruno Guigue ne s’était pas déjà rendu coupable de crime de lèse-BHL ! Et BHL de s’interroger : « La coïncidence est presque trop belle. Car confirmation, au laboratoire, de ma vieille thèse sur l’effet d’aveuglement que produit, immanquablement, la monomanie antisioniste. Pourquoi n’entend-on jamais les adversaires d’Israël sur le Tibet ? les guerres oubliées d’Afrique ? la Bosnie, il y a quinze ans ? Pourquoi s’acharnent-ils, aujourd’hui, à nier le martyre du Darfour ? Eh bien voilà. La preuve par Guigue. Un martyre n’intéresse ces gens que lorsqu’il est le fait d’Israël ou, je cite, de son larbin américain. » Lumineux. Attaquer Israël c’est attaquer BHL, et attaquer BHL, c’est attaquer la démocratie. Peu importe si la plupart des adversaires de la politique israélienne sont opposés à toute forme d’impérialisme, qu’il soit chinois, français, russe ou yankee, qu’il agisse au Tibet, en Afrique ou aux Balkans. Les voies de la philosophie sont impénétrables. Peu importe qu’elles soient étayées par des faits ou non.
Naviguant sur Internet en cette heure tardive, BHL « découvre » donc une armada de sites prenant le parti de Guigue, et qui, allant « du rouge (altermondialiste) au brun (Front national et apparentés) ou au vert (islamiste radical) […] couvrent l’essentiel du spectre du pire. » Limpide. Il est vrai que,c’est bien connu, les extrêmes se rejoignent et que de la gauche altermondialiste au fascisme brun ou vert, il n’y a qu’un pas… Prenant ses cauchemars pour des réalités, BHL, fiévreux, fait cette autre « découverte » : « Ils s’accordent tous, en fait, sur une représentation articulée en trois propositions aussi délirantes que simples. Israël est un État nazi. Le monde est organisé pour dissimuler cette vérité. Et le cerveau de ce complot, son chef d’orchestre clandestin, le véritable agent des noirs desseins de l’éternelle “Internationale juive”, se trouve être ici, à Paris, juste au-dessus de chez Alliot-Marie qui n’est, avec Kouchner, Attali et autres nouveaux “Juifs Süss”(je cite toujours la même plaisante littérature), qu’un instrument docile entre ses mains –il n’est autre, ce juif honteux, caché, chanoinisé, mais démasqué, que… Nicolas Sarkozy lui-même ! » Époustouflant. Imaginer des théories du complot pour ensuite accuser les autres de les construire est une des subtilités qui fait la philosophie d’aujourd’hui, celle de l’ex-nouveau philosophe BHL comme celle de l’ex-chansonnier néo-spinoziste Philippe Val. Qu’importe si personne n’assimile Nicolas Sarkozy à une quelconque « Internationale juive »… L’accusation d’antisémitisme est l’une des armes favorites de l’entarté le plus célèbre de France pour discréditer ses adversaires.
En appelant à Dieu – qui certainement n’en demande pas tant – BHL conclut : « Dieu sait s’il y a des bonnes raisons de s’opposer à ce régime. […] Mais raison de plus pour ne pas tolérer que soit franchie la ligne jaune qui sépare le vrai débat de l’injure à la personne et au nom. Je crois avoir été l’un des premiers, bien avant le début de la campagne, à dénoncer, dans ces colonnes, la diabolisation dont commençait d’être l’objet le futur candidat. Eh bien, de la même façon, aujourd’hui, je mets en garde contre les relents fétides que semble à nouveau dégager, côté droite comme côté gauche, la haine pavlovisée du désormais chef de l’État. » Amis terroristes, la police de la pensée a parlé : à la « haine pavlovisée du chef de l’État », préférez le débat télévisé entre gens « réalistes » et « raisonnables ». Faute de quoi, le châtiment sera terrible !

Article publié dans CQFD n° 55, avril 2008


[1] Dans un long article publié sur le site Oumma.com, il a notament écrit que les snipers israéliens « abattent les fillettes à la sortie des écoles » et que dans les geôles israéliennes « on s’interrompt de torturer pendant le shabbat. »





>Réagir<

 

Les articles et les archives de CQFD sont libres d'accès sur ce site. Néanmoins le journal n'existe que grâce aux ventes en kiosque et aux abonnements.
SANS PAPIER, PAS D'OCTETS !
Âmes généreuses, vous pouvez aussi, effectuer un don en ligne pour le journal,
merci à vous !


| Site réalisé sous SPIP avec des logiciels libres (GNU) par : Juan Rodriguez et Gilles Klein |